Le décret n°0100/PR/MTE du 17 février 2016 portant institution du contrat d’apprentissage jeune se concrétise.

Aux sein d’entreprises locales, plus de 328 jeunes compatriotes, sur 681, bénéficient actuellement du Contrat d’Apprentissage Jeunesse adopté par le décret n°0100/PR/MTE du 17 février 2016, relatif à sa mise en œuvre, suite aux Assises Sociales d’avril 2014 où le Président de la République décide de l’instauration d’un Contrat d’Apprentissage Jeunesse (CAJ), obligatoire pour les entreprises de plus de 50 personnes, afin d’améliorer l’employabilité des jeunes dont l’âge varie entre 16 et 35 ans. Le CAJ est réservé aux jeunes diplômés et ceux sans qualification, avec une durée négociable en entreprise, un suivi administratif effectué par les équipes de l’ONE, une fiscalité inexistante et une déclaration à la CNAMGS et à la CNSS obligatoire pour les entreprises.

A ce jour, 34 grandes entreprises sur le territoire national, dont Setrag, Total Gabon, UGB, Fobert Gabon, Gabon Oil Company, etc. ont signé des conventions de partenariat avec le Fonds d’aide à l’Insertion et à la Réinsertion professionnelles (FIR) pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes et mettre à la disposition des entreprises un personnel qualifié à moindre coût.