Le plan de restructuration de la SETRAG en oeuvre

D’un coup évalué à 330 millions d’euros (environ 216,48 milliards de francs), le plan de développement en cours à la Setrag permettra de renouveler les infrastructures ferroviaires entre 2017 et 2021. Les travaux consistent à remplacer des traverses en bois par des traverses bi-bloc en béton afin de réduire progressivement les coûts d’entretien de la voie et atteindre au final -30% des coûts actuels, en plus du gain de temps de transport. Une usine de fabrication de traverses bi-bloc en béton a été construite près de la gare de Boué à cet effet.

Le plan de restructuration en cours prévoit également la mise en place de nouveaux outils de gestion automatisée du trafic, sur la base de nouvelles infrastructures de communication le long de la ligne ferroviaire. Ce nouveau système sera opérationnel en 2019 et permettra de réduire de façon considérable les risques d’erreur et de défaillance humaine et une gestion optimisée et plus sûre des circulations.