Les recommandations de la Task Force sur les finances publiques du pays.

Terminé il y a quelques heures, ce séminaire, voulu par le Chef de l’Etat et qui a duré un mois, avait pour objectif de dresser un bilan d’ensemble sur l’état des finances publiques, pour une meilleure rationalisation, afin d’optimiser les recettes fiscales et réorienter les dépenses de l’Etat vers les secteurs prioritaires. Ainsi, recettes, fiscalité, masse salariale, dette, trésorerie, emploi, investissement ont, entre autres, été les différents sujets sur lesquels les réflexions des participants (les membres du gouvernement, les directeurs généraux et les autres acteurs du secteur de la finance) ont porté. Ces réflexions recommandent davantage d’efforts dans l’amélioration des recettes, la maîtrise des dépenses publiques, l’embellie du cadre des affaires, le renforcement de la compétitivité des différentes filières et l’amélioration de la qualité des services aux citoyens. D’où l’adoption du Projet de Loi de Finances Rectificative (PLFR) 2018, annoncées en conseil des ministres du 21 juin dernier. Ce PLFR s’inscrit dans la poursuite de la mise en œuvre du Plan de Relance de l’Economie (PRE), soutenu par le Fonds Monétaire Internationale (FMI), appliqué depuis la fin de premier semestre 2017 et intègre également les mesures prioritaires.
W.M